Accueil > Documents non rubriqués

Petits déjeuners à l'école

Temps de lecture : 4 minutes

Ecole et éducation alimentaire.

Pendant 5 ans, dans les écoles maternelles et élémentaires privées et publiques de Laventie et Fleurbaix, une étude sur l'alimentation a été faite en collaboration avec tous les enseignants des écoles concernées et les médecins nutritionnistes de l'association Ville Santé.
Un accent particulier a été mis sur le petit déjeuner qui est le repas le plus important de la journée et qui est souvent mal consommé ou pas du tout. Des petits déjeuners ont été organisés au sein des écoles pour bien montrer aux enfants comment composer et équilibrer un petit déjeuner.
Au bout de cinq années, le bilan est positif dans le sens où les jeunes enfants ayant été très tôt sensibilisés au problème de l'équilibre alimentaire, sont des acteurs potentiels dans la composition des repas familiaux, quand cela est possible.

L'éducation nutritionnelle des enfants peut-elle influencer les habitudes et comportements alimentaires de toute la famille ?
Un grand nombre de maladies pourrait être évité par des mesures préventives. C'est le cas des maladies liées à la nutrition.
Manger équilibré doit permettre d'éviter des problèmes de santé. S'il est difficile de changer d'habitudes lorsque l'on est adulte, c'est probablement plus facile pour un enfant. Mais, au fait, l'enfant qui aurait des connaissances en matière de nutrition ne pourrait-il pas influencer le comportement alimentaire de ses parents ?
Pour tester cette hypothèse, l'Etude « Fleurbaix Laventie Ville Santé » organise :
Un programme d'enseignement nutritionnel pendant cinq ans associant les nutritionnistes et tous les enseignants des villes de Fleurbaix et Laventie.
Ces derniers vont, à travers leurs cours quotidiens, apprendre aux enfants les bienfaits de l'équilibre alimentaire.
Une vaste enquête concernant les enfants et leurs parents appréciera les habitudes alimentaires avant l'enseignement nutritionnel et cinq ans après. On verra ainsi si l'enseignement a modifié les habitudes alimentaires des familles de Fleurbaix et Laventie.

Peut-on savoir dès l'enfance quelles personnes ont plus de risque que d'autres d'avoir une maladie cardiovasculaire ?
Il existe des familles dans lesquelles le risque de maladie cardiovasculaire (infarctus, hypertension…) est plus important que dans d'autres.
On connaît mal cette transmission familiale des parents aux enfants. Une meilleure connaissance des facteurs qui exposent au risque de développer durant la vie ces maladies permettra d'en éviter un bon nombre.
L'un des objectifs de l'Etude « Fleurbaix Laventie Ville Santé » est la connaissance familiale de ces maladies. C'est pourquoi non seulement les enfants mais aussi leurs parents et grands-parents sont invités à consulter leur médecin pour un examen simple et un dosage de leurs taux de graisses (cholestérol, triglycérides) et sucre (glycémie) dans le sang.

Pour en savoir plus